18 octobre : fête de saint Luc évangéliste

18 Octobre, 2020
Provenance: fsspx.news

L’auteur de l’un des quatre Evangiles et du recueil des Actes des Apôtres est un disciple de saint Paul, qu’il suivit dans ses courses apostoliques durant vingt-cinq ans. Originaire d’Antioche, il était médecin de profession, mais aussi artiste peintre.

Converti par saint Paul, il s’attacha à recueillir auprès des autres Apôtres et des premières communautés chrétiennes les témoignages et les traditions sur la vie et l’enseignement du Christ. Saint Paul en fait un bel éloge dans la seconde épître aux Corinthiens, où l’Apôtre des Nations salue « le frère dont toutes les Eglises font l’éloge pour son zèle à prêcher l’Evangile (…), qui a été choisi pour être notre compagnon de voyage dans cette œuvre de charité à laquelle nous travaillons pour la gloire du Seigneur… » (ch. 8, 18-19).
 
Au contact de la Mère de Dieu dont il peignit les traits, il rédigea les récits de l’enfance du Christ. Il se fit l’écho également des paraboles les plus touchantes que Notre Seigneur proposait à ses disciples pour les instruire du Royaume de Dieu, comme celles du bon samaritain ou de l’enfant prodigue. C’est la raison pour laquelle Dante le surnomme « l’historien de la mansuétude du Christ ».
 
Après la mort de saint Paul, il parcourut l’Italie, les Gaules, puis la Dalmatie et la Macédoine. Il mourut martyr vraisemblablement en Bithynie, à l’âge de 84 ans.
 
L’animal qui le distingue parmi les évangélistes est le bœuf ou le taureau, un animal destiné au sacrifice. En effet, son Evangile commence par le récit de l’histoire de Zacharie, le prêtre sacrificateur, au moment où il officie dans le Temple. Epoux de sainte Elisabeth, il deviendra le père de saint Jean Baptiste, le Précurseur.