Appel du Kenya

11 Septembre, 2020
Provenance: FSSPX Spirituality
Fr James Ngaruro distribuant de la nourriture aux pauvres du Kenya
Abbé James Ngaruro distribuant de la nourriture aux familles nécessiteuses du Kenya

Depuis le mois de mars le Kenya s'est enfoncé dans la crise... des millions de personnes ont perdu leur travail... Dans un pays qui compte les plus grands bidonvilles d'Afrique, la vie était précaire... c'est devenu la misère.
Notre Mission se situe en bordure de l'un de ses bidonvilles et, depuis des mois, nous avons dû secourir des centaines de personnes sans nourriture et sans abris.
Aidés par quelques bienfaiteurs nous avons pu assurer une distribution de nourriture hebdomadaire pour des mamans démunies, nous aidons ainsi environ soixante familles toutes les semaines.

De nombreuses familles viennent tous les jeudis chercher de la nourriture qui les aidera à tenir pendant la semaine.
Beaucoup de mères célibataires n'ont aucune ressources pendant ce temps d'épidémie.
Mais très vite les gens n'ont plus été capables de payer leur loyer. Au début les propriétaires ont été forcés de patienter, mais après deux ou trois mois ils ont mis un cadenas sur les maisons empêchant les gens de rentrer chez eux et de prendre leurs affaires s'ils ne payaient pas... Alors, incapables de payer, les familles se retrouvent à la rue, sans rien, avec les enfants ! Que faire, sinon se tourner vers le Bon Dieu et donc vers nous pour recevoir du secours dans leur misère...
Il nous a bien fallu aider ces mamans souvent seules avec quatre ou cinq enfants et devant payer des loyers coûtant entre 40 ou 50 euros par mois.

La situation ne s'améliore pas au Kenya, le premier secteur d'activité est le tourisme, les hôtels et restaurants. Or tous les restaurants sont fermés à cause du Covid et les touristes ne sont pas venus cette année. Toutes les écoles sont aussi fermées depuis le mois de mars jusqu'au mois de janvier prochain, ce qui cause aussi beaucoup de pertes d'emplois. Les professeurs de notre école ne pouvant plus être payés, il nous faut aussi les soutenir de notre mieux.

Hier encore une dame est venue me voir, elle sortait de trois mois d'hôpital avec son bébé et venait de trouver sa maison fermée à clé et toutes ses affaires dedans. Le propriétaire refusait d'ouvrir si elle ne payait pas l'équivalent de 50 euros. Elle n'avait aucun argent et n'avait pas mangé depuis le matin...

Aidez-les !

Famille nécessiteuses à Holy Cross Academy, Kenya
Familles nécessiteuses devant l'école Holy Cross Academy

Le Père James, notre confrère kenyan, est en charge du secours des pauvres. Depuis les débuts de cette catastrophe humanitaire.

Il distribue plus de 100 kilos de farine de maïs par semaine pour aider à nourrir les familles pauvres.

Les gens cuisent cette farine dans l'eau pour faire une sorte de polenta appelée "ugali" qui est la nourriture de base au Kenya. Cette nourriture est peu coûteuse et très nourrissante. Un paquet de deux kilos coûte environ un euro.