Le sang de saint Janvier s’est liquéfié dimanche dernier

21 Septembre, 2021
Provenance: fsspx.news
Chapelle San Gennaro, avec le reliquaire de saint Janvier

Le sang de saint Janvier, patron de la ville de Naples, s’est liquéfié dimanche 19 septembre, en la fête du saint, dans la cathédrale dédiée à Marie dans le mystère de son Assomption.

Avant la messe, l’archevêque de Naples, Mgr Domenico Battaglia, s’est rendu dans la chapelle royale du Trésor de Saint Janvier, avec Mgr Vincenzo de Gregorio, l’abbé de la chapelle, et le maire de la ville, Luigi De Magistris.

L’archevêque a ouvert le coffre de la fiole scellée contenant le sang de l’évêque, martyrisé au troisième siècle, pendant la persécution de Dioclétien. Lorsque celle-ci est mise en présence du chef de saint Janvier, le sang se liquéfie. Si cet événement ne se produit pas, il est généralement le signe d’un malheur à venir.

A 10 heures, l’archevêque a apporté le reliquaire au maître-autel de la cathédrale et l’a présenté aux fidèles en déclarant : « Le sang s’est liquéfié ».

La liquéfaction se produit traditionnellement au moins trois fois par an : le 19 septembre, jour de la fête du saint, le premier samedi de mai et le 16 décembre, date anniversaire de l’éruption du Vésuve en 1631 qui fit 4000 morts, mais épargna la ville de Naples.

Les exemples dans l’histoire récente où le sang ne s’est pas liquéfié abondent : en septembre 1939, quelques semaines après le début de la Seconde Guerre mondiale ; en septembre 1940, en correspondance avec l’entrée de l’Italie dans le conflit ; en septembre 1943, date de l’occupation nazie ; en septembre 1973, avant l’éclatement d’une épidémie de choléra à Naples ; ainsi qu’en septembre 1980, un mois avant qu’un terrible tremblement de terre ne frappe Irpinia, près de Naples, faisant près de 3.000 morts.

Officiellement, la liquéfaction du sang de saint Janvier n’est pas considérée comme un miracle, mais comme un « événement prodigieux ».