Notre Dame et le Sacré Cœur

19 Juin, 2020
Provenance: fsspx.news

Lorsque nous sommes témoins d’un mariage nous sommes parfois tentés de dire : « Il aurait pu choisir mieux ! »  Cela est particulièrement vrai pour le mariage du Sacré-Cœur avec l’humanité. Dieu le Père aurait sûrement pu trouver une meilleure épouse pour son divin Fils !

Méprisé et rejeté par Israël, inconnu et négligé par les chrétiens d’aujourd'hui, l’histoire du monde depuis l’Ancien Testament jusqu’à nos jours est un condensé d’ingratitudes. Mais Dieu ne change pas ses plans. Pour Lui, obtenir ce seul mariage parfait de Jésus à l'humanité par Marie est un bien qui compense largement cette longue histoire d’échecs. Le Fiat de Marie l’emporte sur une longue liste de mauvais rois et une multitude de gens au cœur dur.

Lorsque nous louons le Cœur de Jésus en tant que « Roi et Centre de tous les Cœurs », nous reconnaissons que Jésus cherche une union très intime avec chacun de nous. Il veut une union de l’ensemble de nos cœurs avec Son Sacré-Cœur, afin de nous gouverner et d’intervenir dans toutes les affaires humaines. Attirés et motivés par l’amour de ce Cœur Sacré, toutes nos actions tendront vers Lui comme vers leur centre. Malheureusement, ce désir de notre divin Époux est contrarié par la réalité de notre nature pécheresse. Nos amours et nos instincts les plus profonds ne vont pas au Christ. En suivant nos sens, en suivant les opinions et les objectifs du monde, nos vies perdent toute leur signification car rien de tout cela ne peut satisfaire le cœur de l’homme.

« Je graverai ma loi dans leurs entrailles et je l’écrirai dans leur cœur ; je serai leur Dieu et ils seront mon peuple » (Jer 31, 33). Ces paroles du prophète Jérémie s’appliquent plus parfaitement à la sainte Vierge Marie qu’à toute l’humanité réunie : Des entrailles de l’Immaculée Conception, l’Esprit Saint a formé le Cœur de Jésus. Dans ces chastes entrailles Il a écrit en lettres indélébiles la vie du Christ.

Ce mystère de la sanctification dans la Vierge Marie est reproduit réellement chez les saints et doit être répété, à sa manière, en chacun de nous. Comment donc la dévotion au Cœur Immaculé de Marie réalise-t-elle cette union avec le Sacré-Cœur de Jésus, notre Roi et notre Centre ? Ce n’est pas un travail qui nous est propre. Saint Antoine dit que le juste vit entre les deux sources de la grâce prévenante et de la grâce sanctifiante.

La grâce prévenante est cette grâce qui vient à moi avant ma pensée et avant mon désir : elle “empêche”, elle prévient ou précède. La grâce sanctifiante assiste, fortifie et suit mon acceptation pour m’aider à être fidèle au mouvement de la grâce. Comment donc vivre dans ce Cœur divin entre ces deux sources de grâce ? C’est précisément le rôle de la dévotion au Cœur Immaculé de Marie.

Cette dévotion enlève de mon cœur tous les obstacles à l’amour divin. Si nous aimons le Sacré-Cœur, nous ne l’aimons pas vraiment comme nous le devrions, non pas qu’il ne soit infiniment aimable, mais parce que nous sommes incroyablement corrompus. Le remède à notre corruption est l’amour du Cœur Immaculé de Marie qui purifie nos vices. L’humilité de son Cœur écarte notre orgueil égoïste, la pureté de son Cœur nettoie nos impuretés, l’amour désintéressé de son Cœur nous apprend à aimer véritablement. Et pourtant, rien de tout cela n’est notre œuvre, mais l’œuvre du Saint-Esprit qui répand cette dévotion en nous au moyen de la grâce prévenante. N’a-t-il pas après tout, formé ce Cœur Immaculé en premier ?

Enfin, cette grâce très spéciale de sanctification, nous soutient dans cette dévotion d’amour envers le Cœur douloureux de Marie, par la pratique de la réparation. Cette grâce est visiblement à l’œuvre lorsque nous compatissons et lorsque nous faisons amende honorable, avec Elle, auprès du Roi et Centre de tous les Cœurs, au nom de l’humanité indigente et négligente. Pleurons sur cet état pitoyable de la terre et prions pour la conversion des hommes au Roi et Centre de tous les Cœurs.