Philippines : Mission Rosa Mystica, c’est reparti !

18 Février, 2020
Provenance: fsspx.news

Depuis le 16 février et jusqu'au 22 février 2020, la 14e mission médicale Rosa Mystica se déroule à Butuan, au Nord de Mindanao, la grande île du sud des Philippines. Située au bord de la mer de Bohol, Butuan est la 4e grande ville de l’île. 

Depuis 1996 les prêtres de la Fraternité Saint-Pie X desservent la petite chapelle du quartier de Santa Lucia, à Butuan, où ont été relogées les victimes de catastrophes naturelles. Ce quartier misérable est lui-même inondable… Mais les pauvres sans-abris n’ont pas le choix. Ici l’extrême pauvreté matérielle s’accompagne souvent d’une grande détresse morale et spirituelle. Et cependant, dans ces champs de misères, la Foi a refleuri !

C’est à la demande d’une fidèle philippine, Bernadette, véritable apôtre de Marie, qu’un prêtre viendra célébrer la messe traditionnelle dans ce village au lendemain de Noël 1996. La maison sur pilotis qui devait servir de chapelle ce jour-là, menaça de s’effondrer sous le poids de la centaine de fidèles ! Il a fallu déménager dans les prés… 

Les parents de Bernadette se sont installés dans ce quartier après avoir abandonné leur ferme submergée au passage d’un typhon, puis un commerce en ville détruit par un incendie. Pour subvenir au besoin de sa famille, Bernadette lâche ses études et trouve une place d’aide familiale à Manille. Très pieuse et se sentant isolée dans cette immense cité, elle prie le ciel de lui permettre de rencontrer des fidèles catholiques. C’est alors qu’elle reçoit une lettre d’un inconnu qui lui parle de la crise de l’Eglise et l’invite à rejoindre un groupe de fidèles catholiques. Après réflexion, elle se tourne vers eux et s’associe à leur combat pour le retour de la messe traditionnelle aux Philippines, autour du père Manuel Pinon, un courageux dominicain qui célébra la messe traditionnelle dans l’église Santo Domingo, jusqu’à son interdiction par le cardinal Jaime Sin, archevêque de Manille de 1974 à 2003. Bernadette sera l’une des fidèles qui assistèrent à la première messe de la Fraternité Saint-Pie X aux Philippines. 

Plus tard, elle émigre à Hong Kong pour un emploi de domestique mieux rémunéré. Elle y poursuit son apostolat. Elle organise un Rosaire à la cathédrale de l’Immaculée Conception où se retrouvent de nombreux employés philippins. Elle apprend que des prêtres de la Fraternité Saint-Pie X passent régulièrement dire la messe dans une petite maison privée ; elle s’y rend et entraîne avec elle les membres de son groupe du Rosaire : il fallut alors déménager dans un lieu de messe plus vaste et plus accessible !

Lors de la visite de l’abbé Marc Vernoy, elle lui demande s’il pourrait un jour visiter son village Santa Lucia, et y célébrer la messe pour sa famille et ses voisins. C’est ainsi qu’il s’y rendra le 26 décembre 1996. Après un long voyage de missionnaire « standard », – 16 heures de bus par des routes très accidentées, la traversée en barque d’une rivière grouillante de crocodiles, sans débarcadère où l’accostage se fait en sautant dans les marécages pour gagner précipitamment la rive, enfin une piste boueuse jusqu’au village –, l’abbé Vernoy découvre une coquette maison sur pilotis aménagée en chapelle. Mais, tremblant sous le poids des nombreux fidèles, la chapelle sur pilotis est rapidement évacuée ! 

Bernadette continuera à soutenir l’apostolat dans son village en envoyant des cassettes de catéchisme qu’elle enregistre elle-même, des livres et des brochures, et en prenant sur ses maigres revenus pour l’édification d’un local pour le catéchisme. Une maison sera transformée en chapelle. Et, six ans après cette première messe, les prêtres s’y rendront trois fois par an. Aujourd’hui, grâce au zèle missionnaire des prêtres de la Fraternité Saint-Pie X et des catéchistes (dont un jeune homme qui a quitté ses études pour s’y consacrer) l’apostolat continue. 

C’est dans ce village que la mission Rosa Mystica va exercer son activité ces prochains jours, espérant apporter un peu de soulagement aux misères de ces pauvres parmi les pauvres, tandis que les prêtres leur porteront l’Espérance de Jésus-Christ.

Les volontaires comptent beaucoup sur vos prières, afin que la Mission se déroule dans les meilleures conditions et qu’elle puisse, grâce à la charité de tous, mener les âmes vers le Bon Dieu.

Faire un don

Vous pouvez aussi aider la Mission en faisant un don. Cette œuvre ne repose que sur la générosité de ses amis et de ses bienfaiteurs.

Don par chèque à l’ordre d’ACIM : ACIM - 2, route d’Equihen - F-62360 Saint-Etienne-au-Mont ;

Ou don en ligne par Paypal